Réunion du réseau des psychomotriciens : 7/07/12 - Thème : collaboration psychomotricien-ergothérapeute

lundi 16 juillet 2012

Thème : Comment penser la collaboration psychomotricien-ergothérapeute auprès de jeunes présentant des troubles du spectre autistique ?

Exemple à partir d’une collaboration en SESSAD.

Rappel de la population accueillie et des modalités d’intervention du SESSAD auprès de l’enfant et de sa famille.

Le SESSAD compte 30 jeunes âgés de 0 à 20 ans. Ils sont tous diagnostiqués TED, scolarisés en milieu ordinaire ou adapté (CLIS ou ULIS) et domiciliés chez leurs parents.

L’équipe professionnelle se compose de :

- 7 ETP d’éducateurs spécialisés
- 0.5 ETP d’éducateur d’activités sportives adaptées
- 1 ETP d’orthophonie
- 1 ETP de psychomotricité
- 0.75 ETP d’ergothérapie
- 1.3 ETP de psychologie.

La prise en charge se fait en complémentarité. Elle est facilitée par la proximité de chaque professionnel dans les locaux du SESSAD. L’agencement de l’espace faisant que nous échangeons, en informel autour de l’enfant :

Salle de psychomot à côté du bureau ergo mais aussi en face du bureau des éducs.

En tant que SESSAD, nous intervenons dans les différents lieux de vie de l’enfant (école, domicile et éventuellement centre de loisir…)

Nous tentons de nous mettre en lien avec toutes les personnes qui entourent l’enfant afin de lui permettre d’avoir une continuité d’être dans ses milieux de vie Généralisation.
Ce partage d’expériences est pour nous toujours enrichissant car on se rend compte combien l’enfant tend à cliver son attitude ou l’expression de ses compétences selon l’adulte qui l’accompagne.

Dans la dimension institutionnelle, le SESSAD se propose d’intervenir auprès de l’enfant et de sa famille de la manière à partir de 9 « prestations » :

- Assurer un accompagnement des jeunes en milieu scolaire
- Optimiser l’autonomie des jeunes dans les divers moments de la vie
- Développer la communication des jeunes
- Développer les habiletés sociales des jeunes
- Promouvoir le développement personnel des jeunes
- Assurer une éducation à la santé et des rééducations
- proposer une sensibilisation au monde du travail
- Proposer une aide aux parents et aux familles

Cette dimension transversale des différentes interventions a d’autant plus affirmé la nécessité de travailler en collaboration ergo-psychomot dans la prise en charge paramédicale de l’enfant avec autisme.

Spécificités de la collaboration psychomot-ergo
Par nos interventions, nous appréhendons toutes les deux l’enfant dans son corps :

- En tant qu’ergo autour de l’organisation praxique, notamment celle des membres supérieurs. Cependant nous ne faisons pas l’économie de l’ensemble du corps dans ce type de travail (prise en compte de l’ensemble du positionnement postural…)

- en termes d’organisation du mouvement dans l’environnement à travers les notions d’indépendance et d’autonomie
D’ailleurs la différence est à distinguer entre ces deux notions.

Les buts de l’intervention ergothérapeutique sont toujours l’autonomie et/ou l’indépendance de la personne dans les différents domaines de la vie quotidienne

Il faut bien distinguer ces deux notions qui sont souvent confondues.

Etre autonome c’est avoir la capacité de se gouverner soi même autrement dit, choisir par soi même, se donner ses propres lois. Il est question de choisir, de décider par soi même.

Etre indépendant, signifie que l’on peut accomplir les actes de la vie quotidienne sans l’aide d’un tiers (pour la toilette par exemple).

Du coup, il faut bien l’entendre ainsi : on peut être dépendant (avoir besoin de l’aide d’un tiers pour exercer différentes tâches) mais être autonome (pouvoir décider de quelque chose, par exemple, si je souhaite que l’on m’aide).

- En tant que psychomotricien : Autour de la notion d’image du corps : « la façon dont mon corps m’apparaît »
A savoir, l’intégration de la notion de soi où les compétences motrices sont au service d’actions et d’interactions organisées sur et dans l’environnement (spatial et humain). « Corps objet du milieu » pour reprendre Bullinger.

La prise en compte des aspects sensoriels dans l’autisme.

Les particularités sensorielles de la personne avec autisme sont bien connues : la perception de la sensation peut être exacerbée ou au contraire diminuée.

Cela participe alors à la manière dont l’enfant perçoit et ressent son corps non seulement en termes d’image du corps (psychomot) mais aussi en termes d’organisation de sa motricité (ergo). Discuter de cette manière paraît clivant mais c’est pour mieux soutenir le sens de notre propos (à savoir la collaboration psychomot-ergo) sachant que ces deux aspects sont bien évidemment indissociables.

Dans ce domaine, la collaboration psychomot-ergo se fait à travers la passation d’un bilan sensoriel que nous n’avons, pour l’instant, utilisé qu’auprès d’un seul enfant.
Nous souhaitons le développer auprès du plus grand nombre afin que la particularité du traitement sensoriel de l‘enfant avec autisme soit davantage pris en compte dans sa prise en charge global : impacts sur la relation à soi, à son environnement…

Au-delà de la collaboration psychomot-ergo, le travail en équipe pluridisciplinaire :
On peut extrapoler le travail thérapeutique psychomot-ergo aux autres professionnels présents au SESSSAD. Nous travaillons également en collaboration avec

- L’éducateur d’Activités Physique Adaptés. Cette fois, la dimension du corps est également explorée à travers la dimension de jeux, de jeux en collaboration (sport collectif) mais aussi à travers des activités de loisirs partageables ensemble.

- L’orthophoniste qui travaille autour des représentations mentales, notamment pour nous, en termes de représentations mentales concernant le corps dans sa gestualité, dans son ressentis…

- les éducateurs référents du projet de l’enfant sur le terrain.
- les psychologues référents du projet de l’enfant dans son élaboration et dans sa mise en œuvre

Il nous semble important de rester en lien lorsque nous accompagnons la personne avec autisme.

Certes nos approches ont des ressemblances mais elles ont aussi des divergences. Ces divergences sont déjà notre formation initiale, notre corpus théoriques et nos différentes expériences professionnelles. Mais surtout nos différences personnelles, dont notre manière d’aborder le soin que nous pratiquons auprès de ces jeunes.
On ne peut donc que se compléter, apprenant aussi des « spécificités techniques » de nos collègues : C’est ce qui dynamise notre prise en charge auprès du jeune avec autisme.

Pour le forum des psychomot- CRA,
Joanne Belrose, Psychomotricienne
Estelle Pougnard, Ergothérapeute.

PDF - 67.3 ko
Télécharger le compte-rendu de la réunion

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir d'ici la fin du mois

Annonces

Accès direct au catalogue en ligne !

Vous pouvez accéder directement au catalogue en ligne du centre de documentation du CRA Rhône-Alpes en cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour consulter le catalogue


Formations pour les Familles et les Proches

le détail des programmes de formation à l’attention des familles et des proches de personnes avec TSA est disponible en cliquant sur l’image ci-dessous.

Formation pour les Aidants Familiaux {JPEG}


Sensibilisation à l’usage des tablettes au CRA !

Toutes les informations concernant les sensibilisations du CRA aux tablettes numériques en cliquant sur l’image ci-dessous :


1-Formation à l’état des connaissances de l’autisme

Plus d’information sur la formation gratuite que dispense le CRA en cliquant sur l’image ci-dessous :

Formation à l'état des connaissances de l'autisme {JPEG}


4-Livret Autisme Rhône-Alpes® (LARA) - Message à l’attention des directeurs

Prenez connaissance du Livret Autisme Rhône-Alpes, projet de répertoire régional des structures médico-sociales. En cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour découvrir le Livret LARA