La recherche au CRA Rhône-Alpes

mercredi 24 octobre 2012

- Qu’est-ce que la recherche ?
- Pourquoi la recherche ?
- Notre vision de la recherche au CRA
- Le respect des personnes participant à un projet de recherche
- Avec qui faisons-nous de la recherche ?
- Puis-je participer à un projet de recherche ?
- Comment participer à un projet de recherche ?

Qu’est-ce que la recherche ?

Il existe 2 grands types de recherche : la recherche fondamentale et la recherche appliquée.

- La recherche fondamentale a pour objectif de comprendre les phénomènes naturels afin de mettre en place des théories ou des modèles explicatifs.
Dans l’autisme, par exemple, la recherche fondamentale permet d’expliquer comment le cerveau fonctionne ou dysfonctionne dans les différents domaines où les personnes avec autisme présentent des difficultés. On sait que ces personnes ont des troubles des interactions sociales, de communication verbale et non verbale, et ont des comportements restreint et stéréotypés. En enregistrant l’activité du cerveau de ces personnes, dans ces différentes situations, et en la comparant avec l’activité du cerveau d’une personne témoin, on peut trouver quelle partie du cerveau est impliquée.Trouver ce qui diffère nous permet de comprendre les mécanismes mis en jeux lorsque les personnes avec autisme rencontrent des difficultés. La compréhension de ces mécanismes sert ensuite à plusieurs choses : elle peut permettre de développer des outils de dépistages plus précoces, mais également une meilleurs prise en charge de ces personnes, voir même de développer des outils ou des techniques pour pallier ces dysfonctionnements.

- La recherche clinique a pour objectif de mettre au point, par exemple, de nouveaux traitements, de nouveaux vaccins, de nouveaux dispositifs médicaux etc. ou en encore l’amélioration de techniques ou de traitements déjà existants. Elle se base sur les résultats de la recherche fondamentale pour inventer ou prouver l’efficacité de nouveaux traitements.
Dans la recherche appliquée, on trouve la recherche clinique, menée chez des personnes humaines en vue de vérifier les effets cliniques et pharmacologiques d’un traitement par exemple.
Dans l’autisme, la recherche clinique permet de connaître les effets positif ou négatif d’un traitement, ou encore, son efficacité sur les symptômes autistiques, afin de déterminer l’utilité de ce traitement dans cette pathologie.

Pourquoi la recherche ?

- Bien que de nos jours, il y ait un intérêt grandissant pour l’autisme, les connaissances dans le domaine de son origine, de son dépistage, de son diagnostic, ou encore de sa prise en charge, restent insuffisantes pour pallier aux difficultés d’intégration de ces personnes dans notre société. Car l’objectif à terme, est bien de rendre le plus autonome possible les personnes avec autisme.

Notre vision de la recherche au CRA

- C’est en combinant la recherche fondamentale et appliquée que nous pourrons avancer dans le domaine de la recherche sur l’autisme. Pour cela, il est primordial d’associer le travail des chercheurs et des médecins. En effet, chacun de ses professionnels a une approche différente de la pathologie, approches qui sont complémentaires, où l’une étant enrichie par l’autre.

- Le chercheur va parfois avoir une approche plutôt "fonctionnelle" du fonctionnement autistique, alors que le médecin, qui est en contact avec les patients, va apporter une connaissance clinique, indispensable, de la pathologie. Et nous avons constaté qu’en associant les compétences et les connaissances de chacun, il se créé une synergie qui donne à la recherche une nouvelle dynamique offrant une perspective nouvelle pour l’avenir de ces personnes. Nous prêtons une attention particulière à ce que la recherche que nous menons soit de bonne qualité sur le plan éthique, scientifique et en lien avec la clinique.

Le respect des personnes participant à un projet de recherche

- Avant toute inclusion de patient dans un projet de recherche, ce dernier est soumis aux autorités compétentes pour avis et autorisation de réalisation. Il y a 3 grandes étapes :

• Le CPP ou Comité de Protection des Personnes : est une instance, agréée par arrêté du ministre de la santé et des solidarités, dont la mission est de veiller à la protection des personnes qui participent à des protocoles de recherches biomédicales. Ce Comité est une personne de droit public qui rend un avis nécessaire pour mettre en œuvre une recherche biomédicale. Il se compose de 14 membres, indépendant des personnes réalisant la recherche, et est pluridisciplinaire.

• ANSM ou Agence Nationale de Sécurité du Médicament :Etablissement public créé en 1999, issu de la loi du 1er juillet 1998 relative à la veille sanitaire et la surveillance des produits destinés à l’homme. L’agence reprend le rôle de l’Agence du médicament qui consiste à évaluer les risques pour la santé des médicaments et produits de santé. Son contrôle est étendu aux matières premières, aux dispositifs médicaux, aux produits biologiques d’origine humaine ou encore aux produits cosmétiques, dont le tatouage.

• La CNIL ou Commission Nationale de l’Informatique et des libertés : La CNIL est l’autorité en charge de veiller à la protection des données personnelles. A ce titre, elle dispose notamment d’un pouvoir de contrôle et de sanction. Jouant aussi un rôle d’alerte et de conseil, elle a pour mission de veiller à ce que le développement des nouvelles technologies ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.

Avec qui faisons-nous de la recherche ?

- Pour associer les compétences des médecins et des chercheurs, le CRA travail en collaboration avec l’unité INSERM U1028 du Centre de Neurosciences de Lyon, le Centre d’Investigation Clinique (CIC) des Hospices Civils de Lyon/INSERM, le CH le Vinatier, et le CH St Jean de Dieu.

Puis-je participer à un projet de recherche ?

- Selon les projets, nous sollicitons soit des patients, soit des témoins et dans la majeur partie des cas, les deux. Pourquoi ? Nous avons besoin d’une population de référence, pour évaluer les bénéfices de notre recherche dans la population de patients que nous étudions, ici les personnes avec autisme.

Comment participer à un projet de recherche ?

- Le CRA Rhône-Alpes mène ses propres projets de recherche, mais participe également au recrutement de patients et de témoins pour des confrères, comme les autres CRA en France et les laboratoires de recherche associés, par exemple.

- En cliquant ici (lien prochainement disponible), vous pourrez accéder à la liste des projets en cours, vous y trouverez les informations nécessaires sur l’objectif, le déroulement et les personnes recherchées pour chaque projet.

Si vous êtes intéressés ou que vous avez des questions, vous pouvez nous contacter par mail : recherche-autisme@ch-le-vinatier.fr, ou par téléphone au 04 37 91 54 65.


Annonces

Accès direct au catalogue en ligne !

Vous pouvez accéder directement au catalogue en ligne du centre de documentation du CRA Rhône-Alpes en cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour consulter le catalogue


Formations pour les Familles et les Proches

le détail des programmes de formation à l’attention des familles et des proches de personnes avec TSA est disponible en cliquant sur l’image ci-dessous.

Formation pour les Aidants Familiaux {JPEG}


Sensibilisation à l’usage des tablettes au CRA !

Toutes les informations concernant les sensibilisations du CRA aux tablettes numériques en cliquant sur l’image ci-dessous :


1-Formation à l’état des connaissances de l’autisme

Plus d’information sur la formation gratuite que dispense le CRA en cliquant sur l’image ci-dessous :

Formation à l'état des connaissances de l'autisme {JPEG}


4-Livret Autisme Rhône-Alpes® (LARA) - Message à l’attention des directeurs

Prenez connaissance du Livret Autisme Rhône-Alpes, projet de répertoire régional des structures médico-sociales. En cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour découvrir le Livret LARA